Culture, patrimoine

La main d’Elen

Composition complexe créée en 1999 par Jean-Alexandre Delattre, qui concentre plusieurs symboles en un seul. La main d’Elen est le prolongement  de l’œuvre « Symphonie en Sol Mineur «  qui se trouve à l’angle  de la rue des roses et des lilas, on voit un mineur qui de son pic remue les entrailles de la Terre pour en extraire le minerai de fer. La « Main d’Elen » vient glorifier la main du mineur de fer et du sidérurgiste. Une fois le minerai extrait il va subir différentes transformations de la main de l’Homme.

De cette main créatrice jaillit un ensemble de lignes indéterminées dont la verticalité  assure le dynamisme. Un ensemble qui évoque un envol radieux et confiant. La puissance de la maîtrise de l’Homme sur la matière. Cette main pousse vers l’extérieur et cherche  à dévoiler le secret de la matière. La main réalise ainsi la synthèse de la force vitale et de la force mécanique. De ce fait, cette main est un véritable poème à la gloire des mineurs et des sidérurgistes.