Environnement, Cadre de vie

L’eau

La Ville de Hettange-Grande a la gestion de son eau potable. A travers une régie, la Collectivité maîtrise pleinement cette compétence et ses différents aspects (économiques, techniques…) et propose aux Hettangeois un service public directement à la source. « L’Eau de Hettange » sort aujourd’hui de votre robinet… et est servie à votre table !

D’où vient l’eau que nous buvons à Hettange-Grande ?

L’eau distribuée à Hettange-Grande provient, dans les conditions normales d’exploitation, de 2 sites de distribution (réservoir semi enterré route de Boust disposant d’un forage et un réservoir sur tour (château d’eau) route de Kanfen alimenté par 2 forages. L’eau de la nappe phréatique souterraine est pompée puis transportée par refoulement jusqu’aux réservoirs respectifs. Placés en hauteur, ils permettent de distribuer l’eau en utilisant la pression gravitaire. Cette réserve d’eau permet de réguler la demande plus ou moins importante des abonnés, afin de préserver les pompes en les sollicitant ponctuellement. C’est aussi un moyen de détenir une réserve en cas de pénurie par incident et de disposer temporairement de l’eau stockée même en l’absence d’énergie.

Comment l’eau est-elle rendue propre à la consommation ?

Afin de permettre la distribution d’une eau potable et de conserver toutes ses qualités au sein du réseau, l’eau subit d’abord d’un traitement de déferrisation par passage dans des cuves contenant des filtres à sables et des systèmes de désoxydation puis de désinfection par introduction de chlore dans l’eau (injection par une sonde directement dans la canalisation).

L’eau hettangeoise est-elle de bonne qualité ?

La qualité de l’eau à Hettange-Grande est bonne. Elle respecte les limites et références qualités fixées par la réglementation (voir par ailleurs). Vous pouvez donc la boire sans risque. En France, l’eau est l’aliment le plus contrôlé !

Et le goût de chlore ?

L’eau du robinet peut parfois avoir un goût de chlore. Ce goût est la conséquence du traitement fait sur l’eau pour la rendre potable, du stockage au robinet. Il est sans danger pour la santé. Pour éliminer ce goût de chlore en moins d’une heure, vous pouvez faire respirer l’eau en la plaçant dans une carafe et mettre l’eau au réfrigérateur.

Comment est vérifiée la qualité de l’eau que nous buvons ?

La qualité de l’eau fait l’objet d’un suivi régulier. De plus, la qualité de l’eau est aussi contrôlée par les services de l’État via l’Agence Régionale de Santé (ARS). Au final, chaque année, l’eau subit plus de 6 000 analyses de l’ARS, aussi bien sur les paramètres microbiologiques que physico-chimiques. À noter que le bilan annuel de la qualité de l’eau est transmis chaque début d’année avec la facture que vous recevez chez vous.

Pourquoi boire de l’eau du robinet ?

Boire l’eau du robinet est un geste écologique et économique. Écologique car cela ne produit pas de déchets et la pollution due aux transports est évitée. Économique car un litre d’eau du robinet coûte environ 150 fois moins cher qu’un litre d’eau en bouteille.

De quoi est composée l’eau de Hettange-Grande** ?

Certains éléments de sa minéralisation :

• Calcium 78 mg/l
• Chlorures 6.53 mg/l (seuil 250 mg/l)
• Magnésium 18.1 mg/l
• Pesticides : totaux inférieurs à 0.1μg/l (seuil 0,5 μg/l)
• Sodium 29.3 mg/l (seuil 200 mg/l)
• Sulfates 55.2 mg/l (seuil 250 mg/l)

Certains des oligo- éléments et les micropolluants :

• Fluorures 0.092μg/l

Quelques paramètres azotes et phosphore :

• Nitrates : inférieur à 0.23 mg/l (seuil 50 mg/l)
• Nitrites : inférieur à 0.01 mg/l

Son équilibre calco-carbonique moyen :

• pH : 7.3 unité pH
• Titre alcalimétrique complet : 28.7 °f
• Titre hydrotimétrique : 36.27 °f (Dureté TH : Teneur en calcium et en magnésium dans l’eau) ; valeur qui permet de qualifier l’eau comme étant une eau dite « dure »

** Ces données (valeurs moyennes) sont celles observées aux points de mise en distribution et de consommation.
La caractérisation de l’eau résulte ici d’analyses réglementaires réalisées pour le compte de l’Agence Régionale de Santé.

Quatre paramètres essentiels de l’eau hettangeoise

1. Le paramètre bactériologique
La norme ? Absence exigée de microorganismes indicateurs d’une éventuelle contamination des eaux. À Hettange-Grande, sur 13 synthèses d’analyses (bilan 2016), toutes les analyses se sont révélées être conformes du point de vue des caractéristiques bactériologiques et chimiques.

2. Les nitrates
La norme ? La teneur en nitrates ne doit pas excéder 50 mg/l. A Hettange-Grande, la teneur moyenne est de 0.5 mg/l en nitrates. Ces éléments chimiques proviennent principalement des activités agricoles, des rejets domestiques et industriels.

3. Les pesticides
La norme ? La teneur en pesticides ne doit pas excéder 0,1 μg/l par substance, ou 0,5 μg/l pour la somme des molécules. À Hettange-Grande, la teneur est de 0,02 μg/l au total pour les pesticides.

4. Le fluor
La norme ? La teneur en fluor ne doit pas excéder 1,5 mg/l. À Hettange-Grande, la teneur moyenne est de 0,092 mg/l. Ces oligoéléments sont présents naturellement dans l’eau.

- Autres rubriques -